Actualité

Info militantes



Chers camarades, Nous sommes le 1er mai 2022. Beaucoup de journalistes nous interrogent : pourquoi manifester le 1er mai alors que nous sommes au lendemain de l’élection présidentielle, qu’un président vient d’être élu et que dans quelques semaines auront lieu des élections législatives qui détermineront ce que sera la majorité à l’Assemblée nationale, donc ce que sera éventuellement
L’attente a été longue, mais elle n’a pas été vaine. En 2017 puis en 2019, deux confédérations syndicales dont FO avaient saisi l’Organisation internationale du travail (OIT), estimant que certaines réformes du droit du travail en France violaient la convention n°158 sur le licenciement.   Dans un rapport rendu le 25 mars, le comité tripartite chargé
Nous sommes aujourd’hui à moins de deux mois du XXVe Congrès confédéral de notre Confédération générale du travail Force Ouvrière. Le congrès est le congrès des syndicats. Le moment où leurs délégués, avec les mandats qui leur sont confiés, viendront, en toute liberté et indépendance, débattre de la politique et de sa conduite par la confédération.
FO a condamné fermement l’invasion en Ukraine décidée par le gouvernement russe. Ce conflit fait de nombreuses victimes et près de deux millions de personnes fuient la guerre sur les routes. FO avec les autres confédérations appellent à la solidarité syndicale mondiale pour la paix immédiate. Elles réaffirment avec force le préambule de la constitution
« La discussion est utile mais pour l’instant, il n’y a rien de nouveau sous le soleil », résume Michel Beaugas, secrétaire confédéral qui conduit la délégation FO participant à la négociation paritaire relative à la modernisation du paritarisme et son fonctionnement. Depuis le 5 janvier, quatre réunions ont eu lieu entre le patronat (Medef,
Quatre ans après la mise en place des premiers CSE, le renouvellement de ces instances a commencé. Dans les mois qui viennent ainsi que l’an prochain, des élections professionnelles vont être organisées dans de nombreuses entreprises. Ce sont autant de protocoles d’accords préélectoraux (PAP) que les militants de l’organisation sont invités à négocier. Pour FO,
Nés aux XIXe et XXe siècles de l’action des travailleurs, ils sont la marque de grandes avancées sociales que des contre-réformes ne se privent pas d’attaquer. Le premier conseil de prud’hommes voit le jour à Lyon en 1806 chez les soyeux, puis à Paris en 1845 dans la métallurgie, et en 1847 dans le textile